Six mois après le confinement

14 mars 2020 ADD Caen

Ces six derniers mois ont été pleins de surprises et c’est peu de le dire !
De rebondissements en rebondissements, de challenges en challenges, pour nous, nos familles, notre travail, nos études, notre église. Après avoir examiné en long et en large tout ce que nous avons vécu, nous arrivons à cette conclusion indéniable : Dieu lui, n’a pas changé.
Alors que le pays et la terre tout-entière se voyaient secoués en mars dernier, nous avons tous dû reconnaître une chose : c’est que notre force, nos ambitions, nos projets ne peuvent nous assurer un avenir calme et tranquille. Qui pourrait en effet dire aujourd’hui qu’il n’a pas été pris de court ou chamboulé par les différentes péripéties que nous avons vécues ces derniers mois ?
C’est un fait : cet événement fait maintenant partie de notre histoire, un scénario que nous n’imaginions pas en commençant la nouvelle année.
Nous, Eglise Evangélique Caen Château, étions prêt à vivre notre prochaine Assemblée Générale, les candidats au baptême étaient dans les starting block, la jeunesse pleine d’enthousiasme poursuivait son année avec zèle, les moniteurs des GIB préparaient le camp de Meslay, les fiancés préparaient leurs fêtes de mariage, les aînés étaient remplis de ferveur et notre église vivait les derniers temps d’un chapitre qui allait se clôturer par une belle rétrospective et laisser place à une nouvelle saison.
Notre course était déjà bien lancée, tout était réfléchi, projeté, préparé. Nous n’étions pas prêt à vivre cet événement soudain qui nous a conduit à déménager de notre bâtiment sans avoir même une dernière occasion de nous y rassembler… Nous n’avions pas prévu de reporter la date des baptêmes et le camp des GIB, de réorganiser complètement le déroulement des cultes, d’utiliser des outils que nous n’avions pas utilisés jusqu’ici, de nous afficher sur les ondes numériques, de créer, innover, partager, échanger avec les moyens mis à disposition tout en gardant notre objectif : Rencontrer Dieu ENSEMBLE !
C’est alors que l’essence même du « corps de l’église » a pris tout son sens : nous avons prié sur zoom, nous avons loué Dieu par écran interposé, nous nous sommes nourris de sa parole par le biais d’internet, nous avons entamé les travaux de l’église, nous avons persévéré, peut être parfois craqué, mais au bout du compte, une vérité demeure : Jusqu’ici Dieu nous a secouru !
Il était là pour insuffler un programme GIB pour les enfants, il était là pour inspirer les jeunes dans l’animation des réunions de jeunesse à distance, il était là pour entourer les personnes isolées, il était là pour renouveler la foi des personnes découragées, il était là pour rassurer les personnes apeurées devant des lendemains incertains, il était là pour guérir les personnes pour qui nous priions à distance, il était là pour accorder du travail dans un contexte de crise, il était là pour attirer à lui des âmes malgré la fermeture des lieux de culte, il était là pour pourvoir à tous nos besoins spirituels et matériels.
Il était là et aujourd’hui encore, alors que vous lisez ces quelques mots, réalisez qu’il est là. Chaque matin, alors que vous entamez votre journée, soyez convaincu de ce qu’il dit dans sa Parole :

“Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » Matthieu 28:20

Il est là, il se tient aux côtés de chacun d’entre nous et sa présence fait toute la différence dans la manière dont nous traversons cette saison de vie.

Mais ceux qui se confient en l’Eternel renouvellent leur force. Ils prennent leur vol comme les aigles; ils courent, et ne se lassent point, ils marchent, et ne se fatiguent point. (Esaïe 40 : 31)

X
Read previous post:
Je veux Vivre

Nous voulons tous vivre, nous courons après une meilleure vie, une vie de qualité, une vie remplie de bonheur, une...

Close